Institut de recherche biomédicale
     
    Vous êtes ici : Accueil / La Recherche / Développement, Reproduction, Cancer / Equipe E. Pasmant

    Génomique et épigénétique des tumeurs rares.

    •  

    Responsable :

     

    Thèmes de Recherche

    Notre équipe s’est développée depuis plusieurs années autour de l’étude de syndromes rares de prédisposition tumorale, en particulier les neurofibromatoses. Nous étudions plus particulièrement, d’une part les mécanismes génétiques expliquant ces syndromes et leurs présentations cliniques variables et d’autre part la génétique des tumeurs bénignes ou cancéreuses associées à ces syndromes, ainsi que leur ciblage thérapeutique.

     

    Objectifs

    Nous nous intéressons en particulier :

    (1)    A l’étude des mécanismes génétiques et épigénétiques de syndromes de prédisposition tumorale. Nous avons pour objectif de mieux comprendre les bases génétiques de l’expressivité variable (étude de corrélations génotype-phénotype et identification de gènes modificateurs) et l’hétérogénéité génétique de syndromes rares de prédisposition tumorale, incluant la neurofibromatose de type 1 (NF1), la neurofibromatose de type 2 (NF2) et la schwannomatose et la Polypose adénomateuse associée aux ADN polymérases (PPAP) ;

    (2) A l’étude fonctionnelle des tumeurs associées à la NF1 pour la caractérisation des acteurs majeurs de leur développement et leur ciblage thérapeutique.

     

    Publications Marquantes

    Wassef M, Luscan A, Aflaki S, Zielinski D, Jansen PWTC, Baymaz HI, Battistella A, Kersouani C, Servant N, Wallace MR, Romero P, Kosmider O, Just PA, Hivelin M, Jacques S, Vincent-Salomon A, Vermeulen M, Vidaud M, Pasmant E*, Margueron R*. EZH1/2 function mostly within canonical PRC2 and exhibit proliferation-dependent redundancy that shapes mutational signatures in cancer. Proc Natl Acad Sci U S A. 2019. *corresponding authors (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30867289)

     

    Shackleford G, Sampathkumar NK, Hichor M, Weill L, Meffre D, Juricek L, Laurendeau I, Chevallier A, Ortonne N, Larousserie F, Herbin M, Bièche I, Coumoul X, Beraneck M, Baulieu EE, Charbonnier F, Pasmant E, Massaad C. Involvement of Aryl hydrocarbon receptor in myelination and in human nerve sheath tumorigenesis. Proc Natl Acad Sci U S A. 2018;115:E1319-E1328. (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29351992)

     

    Lantieri L, Grimbert P, Ortonne N, Suberbielle C, Bories D, Gil-Vernet S, Lemogne C, Bellivier F, Lefaucheur JP, Schaffer N, Martin F, Meningaud JP, Wolkenstein P, Hivelin M. Face transplant: longterm follow-up and results of a prospective open study. Lancet 2016;388:1398-1407. (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27567680)

     

    Pasmant E, Gilbert-Dussardier B, Petit A, de Laval B, Luscan A, Gruber A, Lapillonne H, Deswarte C, Goussard P, Laurendeau I, Uzan B, Pflumio F, Brizard F, Vabres P, Naguibvena I, Fasola S, Millot F, Porteu F, Vidaud D, Landman-Parker J, Ballerini P. SPRED1, a RAS MAPK pathway inhibitor that causes Legius syndrome, is a tumour suppressor downregulated in paediatric acute myeloblastic leukaemia. Oncogene 2015;34:631-8. (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24469042)

     

    De Raedt T, Beert E*, Pasmant E*, Luscan A, Brems H, Ortonne N, Helin K, Hornick JL, Mautner V, Kehrer-Sawatzki H, Clapp W, Bradner J, Vidaud M, Upadhyaya M, Legius E, Cichowski K. PRC2 loss amplifies Ras-driven transcription and confers sensitivity to BRD4-based therapies. Nature 2014;514:247-51. *equal contribution (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25119042)

     

    Luscan A, Shackleford G, Masliah-Planchon J, Laurendeau I, Ortonne N, Varin J, Lallemand F, Leroy K, Dumaine V, Hivelin M, Borderie D, De Raedt T, Valeyrie-Allanore L, Larousserie F, Terris B, Lantieri L, Vidaud M, Vidaud D, Wolkenstein P, Parfait B, Bieche I, Massaad C, Pasmant E. The activation of the WNT signaling pathway is a Hallmark in neurofibromatosis type 1 tumorigenesis. Clin Cancer Res. 2014;20:358-71. (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24218515)

     

    Actualités de l’équipe

      • L’équipe est impliquée dans le développement et le management de la plateforme NGS de l’hôpital Cochin et de l’institut Cochin. Cette plateforme mixte a été créée en mars 2012. Le premier séquenceur a été acquis grâce à des soutiens financiers émanant de la recherche (Fondation CAP NF). Depuis 2013, une convention tripartite entre l’université Paris Descartes, l’AP-HP et l’INSERM régit son fonctionnement. En 2014, la plateforme a été labellisé par l’université Paris Descartes.
      • Béatrice Parfait dirige le Centre de Ressources Biologiques (CRB) de l’hôpital Cochin.
      • L’équipe participe activement aux réseaux nationaux et européens des neurofibromatoses et s’est impliquée dans le 1er congrès mondial dédié aux NF, qui s’est tenu à Paris en 2018 (600 participants) (http://www.nf-paris2018.com/)
      • Les membres de l’équipe sont impliqués dans l’enseignement de la génétique au sein des facultés de pharmacie (DGFSP2, DGFSP3, DU NGS), médecine (DGFSM2, DGFSM3) et sciences (L2, L3, M1, M2) de l’université Paris Descartes.
      • Michel Vidaud est le directeur de l'Institut de Formation Doctorale de l'université Paris Descartes (http://ecolesdoctorales.parisdescartes.fr/)
      • Financements : The Gilbert Family Foundation's Gene Therapy Initiative (https://www.prnewswire.com/news-releases/gilbert-family-foundation-announces-12-million-gene-therapy-initiative-to-address-underlying-cause-of-nf1-300764288.html)
      • L’équipe bénéficie de soutiens financiers récurrents de la fondation CAP NF (https://www.anrfrance.fr/page/123995-fondation-cap-nf)