Institut de recherche biomédicale
     

    Tampons et fixateurs

    •  

    La préparation du matériel biologique en vue d'une étude en microscopie électronique comporte deux phases: l'isolement et la fixation. Ces phases demandent l'utilisation d'un tampon précis, tampon cacodylate ou tampon phosphate. Si le tampon cacodylate était traditionnellement le plus utilisé, le tampon phosphate est aussi efficace et beaucoup moins dangereux pour le manipulateur.

     

    Tampon cacodylate 0,1M pH 7,4

    préparation :

        • Cacodylate de sodium (CH3)2AsO2Na3H2O, pm 214,05: 2,14g dans 50 ml d'eau distillée, auquel on ajoute 2,7 ml de HCl 0,2N


    Le tampon cacodylate 0,2M est dilué volume à volume dans l'eau distillée pour obtenir le tampon cacodylate 0,1M pH 7,2

     

    Tampon phosphate 0,1M pH 7,2

    préparation :

        • Phosphate monosodique 0,2M: NaH2PO4, 2H2O: pm= 156. Peser 7,8g pour 250 ml
        • Phosphate disodique 0,2M: Na2HPO4, 2H2O: pm= 178. Peser 17,8g pour 500ml

     

    Le tampon phosphate 0,2M est obtenu par mélange de 11ml de phosphate monosodique 0,2M et 39 ml de phosphate disodique 0,2M. Il est dilué volume à volume dans l'eau distillée pour obtenir le tampon phosphate 0,1M pH 7,2

     

    Fixateurs

    Les fixateurs sont dilués dans le tampon utilisé. La concentration utilisée est de 3% pour le glutaraldéhyde en vue d'une étude ultrastructurale, et de 1% dans le cas d'une étude immunologique. Le paraformaldéhyde est utilisé entre 4 et 2%, et peut être associé avec 2 à 0,2% de glutaraldéhyde.  Ces paramètres sont à mettre au point en fonction de la demande et du matériel.