Tolérance, biomarqueurs et thérapies dans le diabète de type 1

Nos travaux de recherche portent sur le diabète de type 1 (DT1), une maladie auto-immune résultant de la destruction des cellules β pancréatiques productrices d'insuline par le système immunitaire, en particulier par des lymphocytes T autoréactifs. Il est intéressant de noter que nous possédons tous ces lymphocytes T autoréactifs mais qu'ils sont dans la plupart des cas "bénins". Alors pourquoi deviennent-ils pathologiques et agressifs chez les patients diabétiques ? Pour répondre à cette question, nous explorons les mécanismes qui (1) défaillants dans le DT1, ne parviennent plus à maintenir les lymphocytes T autoréactifs inoffensifs et (2) rendent les cellules β plus visibles et vulnérables à l'attaque auto-immune. Cette recherche nous permettra d'identifier de nouvelles cibles thérapeutiques pour prévenir le DT1. Dans cette perspective, nous avons déjà lancé plusieurs études cliniques pour dépister le risque de DT1 dans les familles touchées.

Publications