Régulation de l’entrée des hormones dans le cerveau par des récepteurs membranaires

Responsable(s) de projet

Les neurones du noyau arqué de l'hypothalamus (ARH) constituent un centre clé de la régulation métabolique. Ainsi les communications moléculaires entre le cerveau et la périphérie sont absolument nécessaires pour réguler les fonctions physiologiques telles que la régulation du poids corporel et l’homéostasie du glucose. Cependant, les mécanismes moléculaires exacts qui sous-tendent l'entrée des hormones dans le cerveau ne sont pas connus, ni l'impact d’une altération de cette entrée. Une de ces molécules circulantes clés nécessitant l’entrée dans le ARH pour réguler les fonctions métaboliques est la leptine, hormone coupe-faim régulant la sensation de satiété. Le passage des molécules vers l’ARH est étroitement régulé par deux barrières distinctes, positionnées dorsalement et latéralement, qui empêchent la libre circulation des molécules entre le cerveau et la périphérie. Notre équipe, en collaboration avec l'équipe de Vincent Prévot (INSERM UMR-S 1172, Lille), a récemment mis en évidence les mécanismes de transport de la leptine dans l’hypothalamus à travers la barrière dorsale, formée par les cellules tanycytes de l’éminence mediane, impliquant le complexe moléculaire entre le récepteur de la leptine et le récepteur de l'EGF ainsi que les implications de cette altération dans le développement de l’obésité et le diabète (PMID : 24506870 ; PMID : 34341568). Cependant, aucune donnée n'est disponible sur l’autre porte d'entrée dite « latérale » des molécules périphériques dans le cerveau.

Le projet actuel vise donc à déterminer le rôle physio-pathologique de la « barrière de diffusion latérale » encore inexplorée dans le dialogue entre le cerveau et la périphérie. Nous nous attacherons à décrypter les mécanismes de régulation de cette barrière par les récepteurs métaboliques, et à évaluer son altération dans l'apparition de troubles métaboliques.

Cette étude est menée en collaboration avec les équipes de Virginie Mattot (INSERM UMR-S 1172, Lille) et Stéphane Gasman (INCI, CNRS UPR3212, Strasbourg).

Membres du projet

Publications

Financement