Le déclin des niveaux d'expression du gène Oct4 est corrélée à une baisse de compétence à maintenir les réseaux de régulation transcriptionnelle de pluripotence. Cette diminution est associée à des changements d'accessibilité de la chromatine au niveau des éléments régulateurs des gènes de pluripotence, contribuant à la sortie de pluripotence. Cependant, j'ai prouvé que les cellules des crêtes neurales crâniales réactivent naturellement les programmes de pluripotence pour étendre leur potentiel de différenciation.

Les mécanismes moléculaires régulant l'expression dynamique des programmes de pluripotence dans les cellules de la crête neurale crânienne sont encore inconnus.

En utilisant des modèles in vivo et in vitro pour marquer et isoler les cellules réprimant ou réactivant les programmes de pluripotence, nous utilisons des techniques d’analyses transcriptomiques en cellules uniques et d'accessibilité de la chromatine pour découvrir les mécanismes moléculaires contrôlant l'activation et la répression des programmes de pluripotence des cellules des crêtes neurales crâniales et explorer comment ce retour à un état de pluripotence précis est régulé.