Institut de recherche biomédicale
     
    Vous êtes ici : Accueil / L'Institut / Actualités / ZBTB38 : un nouveau biomarqueur du cancer de la prostate

    ZBTB38 : un nouveau biomarqueur du cancer de la prostate

    •  
    Une étude de l'équipe Benoit Miotto

    Le niveau d’expression de ZBTB38 prédit la récidive du cancer de la prostate 

     

    L'équipe «Epigénétique, Réplication de l'ADN et Cancer», dans une étude publiée dans Cancers MDPI, identifie le niveau d’expression du gène ZBTB38 comme marqueur prédictif de la récidive du cancer de la prostate. L’équipe montre qu’un niveau d’expression faible de ZBTB38 dans la tumeur permettrait d’identifier les tumeurs avec un mauvais pronostic, et susceptibles de former des métastases.  

     

    Le cancer de la prostate est l’un des cancers le plus fréquent chez l’homme et dans le monde. L’âge ainsi que divers facteurs de risques génétiques ou environnementaux augmentent son incidence. Parmi ces facteurs génétiques, il a été montré qu’un polymorphisme au niveau du gène ZBTB38 est associé à un risque accru de cancer de la prostate (Kote-Jarai et al., 2011). L’équipe s’est donc interrogée sur la pertinence de ZBTB38 tant sur le plan clinique que moléculaire dans le cancer de la prostate.  

    Le gène ZBTB38 code pour un facteur de transcription à doigts de zinc. Il a ainsi été montré que ZBTB38 régule l’expression de gènes importants pour l’initiation de la réplication, la régulation du cycle cellulaire et la différenciation cellulaire (revue dans de Dieuleveult and Miotto, 2018). 

     

    L’analyse du niveau d’expression de ZBTB38 dans neuf cohortes de patients atteints de cancers de la prostate localisés ou métastatiques a montré une corrélation entre un faible niveau d’expression de ZBTB38 et des caractéristiques tumorales plus agressives. En effet, les tumeurs exprimant fortement ZBTB38 sont souvent peu agressives avec un génome peu réarrangé, et restent principalement localisées au niveau de la prostate. A l’inverse les tumeurs exprimant faiblement ZBTB38 présentent un génome fortement réarrangé, sont plus souvent invasives (et métastatiques) et sont associées à un mauvais pronostic.  

     

    De manière fort intéressante, l’équipe montre que le niveau d’expression de ZBTB38 est un marqueur pronostic indépendant, c’est à dire prédictif de la récidive du cancer, indépendamment de l’âge des patients ou encore du niveau de PSA (Antigène Spécifique de la Prostate) dans le sang au moment du diagnostic. 

     

    Enfin, l’équipe montre que les tumeurs localisées ayant un faible niveau d’expression de ZBTB38 ont une signature transcriptionnelle qui prédit une sensibilité plus élevée de ces tumeurs à la molécule doxorubicine, un médicament fréquemment utilisé dans le traitement des cancers. 

     

    L’ensemble des résultats suggère que l’analyse du niveau d’expression de ZBTB38 dans les tumeurs de la prostate pourrait aider à mieux anticiper l'agressivité du cancer et une susceptibilité à la doxorubicine, et ainsi améliorer la prise en charge des patients.

     

     

    En savoir plus

    de Dieuleveult M, Marchal C, Jouinot A, Letessier A, Miotto B. Molecular and Clinical Relevance of ZBTB38 Expression Levels in Prostate Cancer. Cancers (Basel). 2020 Apr 29;12(5). pii: E1106. doi: 10.3390/cancers12051106. PMID: 32365491

     

    Articles cités :

    Kote-Jarai, Z. et al. Seven prostate cancer susceptibility loci identified by a multi-stage genome-wide association study. Nat. Genet. 2011, 43, 785–791.

    De Dieuleveult, M.; Miotto, B. DNA Methylation and Chromatin: Role(s) of Methyl-CpG-Binding Protein ZBTB38. Epigenet. Insights 2018, 11, 1-5.

      

    Contact chercheurs